La mode est-elle le dixième art ?

Creative et inspirée, la mode n’a pas seulement un but commercial, d’ailleurs, les créateurs s’apparentent souvent à des artistes. Quant André Malraux parlait de l’art il disait : “ l’art est le plus court chemin d’homme à homme “. En effet, l’art tels qu’il est défini est une activité humaine qui vise à exprimer les préoccupations, les croyances, les questions d’une époque dans une forme qui est propre à traduire les émotions et le sentiments. À notre époque, la mode et l’art sont étroitement liés, et parfois ne font plus qu’un. Tous les deux se consacrent à faire du “beau” et essaye d’être en avance sur leur temps, sortir de la masse. Toutefois, si le stylisme est considéré comme un art appliqué, en d’autres termes, une activité qui essaye d’apporter de l’esthétisme au quotidien, ne qui n’est pas le cas de la haute couture qui relève de l’imagination de créateurs. La haute couture n’a pas donc de fonction purement pratique définie, et est moins redevable aux contraintes économiques et stratégiques. Même si celle-ci habille les gens, son essence est avant tout de montrer le savoir-faire d’une maison de couture. Et non, d’être forcément portable par un individu.

Le couturier un artiste ?

Yves Saint-Laurent disait de la mode que c’est un métier “qui n’est pas tout à fait un art, mais qui a besoin d’un artiste pour exister”. Il était un grand collectionneur et était d’ailleurs l’un des premiers à avoir imposé l’art dans la mode, avec la Robe Mondrian, une petite robe courte et droite qui avait été présentée lors de la collection haute-couture automne-hiver 1965 et qui est inspirée des oeuvres abstraites du peintre néerlandais. Il poursuivra par la suite, l’utilisation d’oeuvres d’art sur ses propres créations avec notamment la robe Matisse, ou encore la robe Picasso. Des modèles hissés au rang d’oeuvres d’art. Pierre Bergé, co-fondateur et associé de la maison Yves Saint-Laurent a dit : “ La mode existe seulement lorsqu’elle est portée par les femmes. Sinon, elle n’est rien. Ce n’est pas un art. Mais Yves Saint-Laurent était un artiste, comme Balenciaga. Et Chanel, aussi. Et Christian Dior. Schiaparelli était également un artiste. La mode n’est pas un art.”

La mode : un art

Cependant, beaucoup de créateurs voient la mode comme un art. Certains ancre même leurs créations dans des styles qui sont propres à l’art pictural. D’autres choisissent de faire collaborer des artistes du moment, c’est le cas notamment de Marc Jacobs, alors directeur artistique chez Louis Vuitton, qui fait appel à l’artiste japonais Takashi Murakami, en 2003, afin de redonner de la modernité à l’iconique toile de la marque. Les collections de l’artiste ont eu un écho international, notamment au Japon. Takashi Murakami, présente maintenant ses créations pour Louis Vuitton comme il presente ses oeuvres d’art.